Enfances dans le kollektiv en Estonie et en ex-Urss : Mémoires plurielles, mémoires en conflit

Type de publication  Journal Article
Auteur(s)  Tocheva, D.
Titre de la revue  Ethnologie francaise
Volume  37
Année  2007
Pages  449-455
Mots-clés  Social-structure; Estonia-; North-Europe; Former-USSR; Childhood-; Siberia-; Asia-; Orphan-; Institution-; Education-; Collectivism-; Memory-; Identity-; Ambivalence-; Social-image; Intimacy-; Transmission-; Baltic-countries
Résumé  

En Union soviétique, les établissements de placement pour enfants ont marque la vie des populations. Ils constituent a présent pour les sociétés post-soviétiques un enjeu identitaire et mémoriel. L'article rend compte d une recherche menée en Estonie entre 2001 et 2004 sur la transformation des rapports entre les institutions d'un cote, les familles et les enfants de l'autre, depuis l'effondrement du régime communiste. Les récits positifs livres par d'anciens pensionnaires entrent en conflit " muet " avec leurs représentations misérabilistes dans la société. Ainsi les institutions nationales rejettent les internats du passe, lieux d'éducation collectiviste, quand leurs anciens pensionnaires y voient a présent la source d'une continuité positive de leur identité. L'étude d'internats en Sibérie donne également l'occasion de rappeler le sens des institutions soviétiques, notamment la diversité des mémoires et des identifications auxquelles elles ont donne lieu.