Yeke mergen Cinggis Qagan

Pays/région: 
Ville, localisation: 
Mausolée de Chinggis Khan, bannière Ežen Horoo, Ordos
Epoque: 
Type d'objet: 
Position: 
Support: 
Papier
Bibliographie: 
- Sayinsiyal, Cinggis qagan-u tobciyan, Hohhot : Öbür Monggul-un arad-un keblel-ün qoriy-a, 1991 [1987], 2e éd., vol. I, fig 20, commentaire vol. II p. 1208; - Balajinima 巴拉吉尼玛 (Balzinim-a), Eerdunzhabu額尔敦扎布 (Erdenzab), & Zhang Jixia 张继霞, Qian nian feng yun di yi ren : shi jie ming ren yan zhong de Chengjisihan千年风云第一人 : 世界名人眼中的成吉思汗= Genghis Khan in the eyes of world famous figures, Beijing : Minzu chubanshe, 2005, p. 20.

Peinture représentant Chinggis Khan en buste, conservée dans le musée « Cinggis Qan-u sülde » (les Huit Tentes Blanches), et détruit pendant la révolution culturelle. Une photographie fut prise secrètement par un certain Zan Iui Si (ou Zang Siyang Ven) dans les années 1920 après un colloque sur l’étude de la géographie de la Chine, et publiée dans les actes du colloque. La légende le qualifie, à droite, de « Yeke mergen Cinggis Qagan » (« Grand sage Chinggis Khan ») en mongol, et, à gauche, « Chengjisihan » en caractères chinois.

Yeke mergen Cinggis Qagan