S’orienter avec les rivières chez les Évenks du Sud-Est sibérien

Type de publication  Journal Article
Auteur(s)  Lavrillier, A.
Titre de la revue  Études Mongoles et Sibériennes, Centrasiatiques et Tibétaines
Volume  36-37
Année  2006
Pages  95-138
Résumé  

Les Évenks, essentiellement éleveurs de rennes et chasseurs, connus autrefois sous le nom de Toungouses, vivent éparpillés en petits groupes installés dans toute la Sibérie et dans le nord de la Chine. Depuis les premiers voyageurs, à qui ils servirent souvent de guides, les Évenks sont connus dans la littérature pour leur remarquable sens de l’orientation ; on leur doit les premières cartes de la Sibérie tracées sur de l’écorce de bouleau. Aujourd’hui, malgré les politiques de la Russie tsariste, puis soviétique, qui ont conduit à une sédentarisation partielle de la population, de nombreux Évenks de Russie et de Chine vivent encore de la chasse et/ou de l’élevage de rennes. Cet article montre comment les Évenks nomades parcourent, décrivent et conçoivent leur espace. Pensé et organisé autour des réseaux hydrographiques, le système d’orientation spatial des Évenks leur sert aussi de trame grâce à laquelle ils gardent en mémoire les relations de parenté entre individus et se positionnent socialement. En outre, les rivières sont pour eux des voies de communication symboliques reliant mondes, hommes et esprits, ainsi que pôles de la mort et de la vie.

The Evenks, previously known as Tungus, are essentially reindeer herders and hunters. They live in small groups scattered throughout Siberia and in the north of China. Since the first travelers, for whom they served as guides, the Evenks are well known in the literature for their remarkable sense of orientation; we owe them the first maps of Siberia that they drew on birchbark. Today, in spite of the Tsarist and then Soviet Russia’s policies leading to settle the population, a significant number of Russian and Chinese Evenks are still surviving through hunting and/or herding reindeer. The aim of this article is to show how the Evenk nomadsmove about in, describe and understand their territory. Conceived and organised around the local water ways, the Evenk system of spatial orientation serves also as a reference for kinship relationships and social status. Moreover, symbolically the rivers are for them paths of communication connecting the different worlds, the men and the spirits, as well as the poles of death and life cycle.

URL  http://emscat.revues.org/index779.html
Commentaire  

En ligne