Kangxi/Engke Amuγulang, un empereur mongol ? Sur quelques légendes mongoles et chinoises

Type de publication  Journal Article
Auteur(s)  Charleux, I.
Titre de la revue  Études Mongoles et Sibériennes, Centrasiatiques et Tibétaines
Volume  42
Année  2011
Résumé  

Cet article étudie la perception que les Mongols ont de Kangxi (Mong. Engke Amuγulang r. 1662-1722), deuxième empereur de la dynastie mandchoue des Qing, à travers des histoires et des représentations visuelles. Loin de le présenter en despote étranger opprimant son peuple, les Mongols le considéraient comme un souverain parfaitement légitime, voire même, comme un empereur mongol. Bien que la plupart de ces légendes, collectées par des ethnographes et des folkloristes dans la deuxième moitié du xxe siècle, ne puissent généralement pas être datées, cet article tente de comprendre d’où viennent ces histoires, comment et dans quel milieu elles ont circulé, et quelle est la responsabilité du pouvoir impérial dans la transmission d’images positives de Kangxi. La comparaison avec des histoires semblables qui circulaient en Chine, et en particulier sur la montagne bouddhique du Wutaishan, permettra de montrer dans quelle mesure les Mongols les ont reprises, transformées, amalgamées et prolongées.

This article investigates written and oral stories as well as visual representations of Emperor Kangxi (Mong. Engke Amuγulang r. 1662-1722) to analyze the Mongols’ perception of the Manchu Qing dynasty’s second emperor. It appears that the Mongols did not represent Kangxi as a foreign oppressor; on the contrary they considered him as a legitimate ruler, and even as a Mongol emperor. Although the majority of the stories that convey a positive image of Kangxi were collected by ethnographers and folklorists during the second half on the twentieth century and cannot be precisely dated, this article tries to understand where they come from, how and where they circulated, and what was the responsibility of the imperial power in their transmission. The comparison with similar stories in China, and particularly at Mount Wutai, will help understand to which extent the Mongols borrowed, transformed and combined them.

URL  http://emscat.revues.org/index1782.html
Commentaire  

En ligne