L'inaltérable mémoire des exemples. À propos de la confiance sociale en régime de transition

Type de publication  Journal Article
Auteur(s)  Legrain, L.
Titre de la revue  Anthropologie et Sociétés
Volume  32
Année  2008
Pages  108-117
Résumé  

À travers quelle sorte de panoptique une communauté sociale regarde-t-elle la société dans laquelle elle vit et comment donne-t-elle à l’image de cette société l’apparence d’une totalité bienveillante? Ce texte pose l’hypothèse de la perpétuation, dans la Mongolie postsocialiste, d’un dispositif de mise en confiance façonné dans la dernière phase de l’édification du socialisme en Mongolie (vers la fin des années 1950). Ce dispositif ancre un type particulier de mémoire sociale – la mémoire sociale des exemples – dans un sentiment nostalgique commun mais très prégnant en Mongolie : l’absence des êtres chers. J’avance que cet ancrage permet de comprendre la pérennité de ce dispositif dans une société mongole postsocialiste surtout caractérisée par une situation de précarité de la confiance sociale.

The enduring social memory of exemplars. About social trust in a transitional political process.
Through which kind of panopticon a social community looks the society in which it lives? How this community gives to the image of this society the appearance of a benevolent totality? This text make the assumption of the perpetuation, in postsocialist Mongolia, of a technology of trust implemanted during the last phase of the construction of socialism in Mongolia (from the end of the Fifties). This technology roots a particular type of social memory – « the social memory of exemplars » (Kaplonski 2004 : 182) - in a common but very well distributed nostalgic feeling : the absence of the beloved beings. I argue that this emotional fundation makes it possible to better understand the perenniality of this kind of technology in a Mongolian postsocialist society characterized by a situation of precariousness of social trust.