Quand une institution en cache une autre… Abigéat et saccage chez les Kazakhs

Type de publication  Journal Article
Auteur(s)  Aouelbekov, S.; Ferret, C.
Titre de la revue  Études Mongoles et Sibériennes, Centrasiatiques et Tibétaines
Volume  41
Année  2010
Résumé  

Confrontant les sources russes écrites et la littérature orale kazakhe, les auteurs examinent le rôle et la signification du barymta, forme de vol de bétail ou plutôt de détournement des troupeaux de chevaux, qui représentait une manière de réguler les conflits entre les clans. Ils révèlent que, dans la description du droit coutumier, ont souvent été confondues deux institutions censées illustrer la sauvagerie des nomades : l'abigéat (barymta) et la mise à sac de l’aoul (šabu). Elles se manifestent pourtant par des actions qui diffèrent autant dans leur signification que dans leur forme (par les acteurs qui les pratiquent, l'espace où elles se déroulent, les objets sur lesquels elles portent ainsi que par leurs implications). Réciproques et collectives, elles varient en fonction de la distance séparant les deux groupes adverses.

One institution hidden behind another. Livestock theft and havoc among the Kazakhs.

Comparing historical Russian written sources and Kazakh oral literature, the authors examine the role and the meaning of barymta, a kind of livestock theft, or more precisely, of herds of horses being rounded up and driven away, that was used to settle conflicts between clans. They reveal that, in the description of the Kazakh common law, two institutions showing the alleged savagery of the nomads have often been confused: livestock theft (barymta) and havoc (šabu). Nevertheless these two actions differ in their content and in their form (about the actors involved, where they take place, their objects and their implications). Both actions are reciprocal and collective and they vary with the distance between the two kinship groups in conflict.
 

URL  http://emscat.revues.org/index1704.html
Commentaire  

En ligne