"Recherche anthropologique et archéologique dans le Pacifique Nord : objectifs et enjeux", le 4 novembre 2014

Chers collègues,

Nous souhaitons vous informer que nous organisons le 4 novembre 2014 au GSRL (situé 59-61 rue Pouchet, 75017 Paris M° Brochant) une journée d’études sur le thème « objectifs et enjeux de la recherche anthropologique et archéologique dans le Pacifique Nord ».

Alors que seulement deux ans nous séparent du 70e anniversaire de la publication magistrale "Archéologie du Pacifique Nord" de l’ethnologue et archéologue André Leroi-Gourhan (1946), cette journée a pour but de réunir les chercheurs qui se consacrent à l’étude du passé et du présent des communautés du pourtour du Pacifique Nord, compris comme la région allant du nord du Japon (Hokkaido) au nord-ouest de l’Amérique (côte de la Colombie britannique) en passant par les Aléoutiennes, les côtes de l’Alaska, le détroit de Béring, la Tchoukotka, le Kamtchatka, et les Iles Kouriles. Cette réunion de spécialistes s’inscrit dans la volonté d’établir un réseau international de chercheurs pour lequel existe déjà un list-serv (n_pacific_research-listserv mis en place par le biais du réseau de l’Université d’Oxford).

Quels sont les thèmes qui fédèrent la recherche dans la région et comment s’y intègrent les défis auxquels font face les communautés autochtones et locales dans le contexte actuel des changements globaux ? Quels sont les enjeux de ces recherches au niveau local, régional, et international – Voici quelques unes des questions que nous souhaiterions aborder au cours
de cette journée.

Depuis le peuplement du nouveau monde, l’origine de la culture inuit, les mythologies et les pratiques rituelles, le changement religieux, le développement d’identités complexes, les préoccupations actuelles concernant l’accès aux ressources et la relation homme-environnement (pêche, mammifères marins, saumon, pétrole, or…), l’écologie (réchauffement global, pollution et conservation), la souveraineté, les droits des communautés, les langues autochtones et les enjeux économiques contemporains concernant les populations locales, le Pacifique Nord reste un terrain en friche qui ne peut que bénéficier de travaux et de projets en sciences sociales, comparatifs et menés en collaboration.

Le programme est en cours d’élaboration et sera communiqué très prochainement. Mais, cette journée se conçoit aussi comme une opportunité de dialogue comparatif large ; chaque personne présente est invitée à intervenir dans les débats et les discussions, et du temps sera laissé pour que tous s’expriment et se présentent. Venez donc nombreux !

Cordialement,
Claire Alix, David Koester, Virginie Vaté

Claire.alix@univ-paris1.fr, dckoester@alaska.edu,virginie.vate@gsrl.cnrs.fr

avec le soutien du GDR « Mutations Polaires »