Journée d’étude "Conquérants sanguinaires ou empereurs modèles ? L’image des Mongols entre Orient et Occident", le 7 novembre

Journée d’étude "Conquérants sanguinaires ou empereurs modèles ? L’image des Mongols entre Orient et Occident"

Vendredi 7 novembre 2014

GRSL (salle 255)
59-61, rue Pouchet, 75017 Paris

Matin : Président de séance : Jean-Luc Lambert (EPHE)

10h-10h40 : Isabelle Charleux (CNRS-GSRL) : Introduction : « La représentation visuelle de Gengis Khan dans les sources européennes »

10h40-11h20 : Valentin Cadeillan (INALCO), « La peur des Mongols dans les sources médiévales européennes »

11h20-12h : Alessandra Pezza(INALCO), « L'image de la Mongolie-Intérieure dans l'œuvre de Zhang Chengzhi »

Après-midi : Président de séance : Isabelle Charleux

14h-14h40 : Matthieu Chochoy (EPHE), « Évolution des empires turco-mongols dans la littérature française, xviie-début du xixe siècle »

14h40-15h20 : Dany Savelli (Université de Toulouse), « L’invasion mongole dans la pensée et la littérature russes – xixe siècle et début xxe »

15h20-16h : Benedetta de Bonis (Université de Bologne), « Les métamorphoses de l’image des Tartares dans la littérature européenne du xxe siècle (France, Italie, Allemagne, Angleterre) »

16h30-17h20 : Camille Prouharam (EPHE), « Les Mongols dans le cinéma de la République populaire de Chine de 1985 à 2010 » (avec extraits de films)

17h20-17h30 : Conclusion

Organisation : Isabelle Charleux (isacharleux@orange.fr)
et Denise Aigle (denise.aigle@cnrs.fr)

Argumentaire:

Les Mongols ont fait couler beaucoup d’encre tant en Asie qu’en Europe, et leur empire nous est mieux connu par ces sources extérieures contemporaines que par les rares sources indigènes. Tandis que les uns s’étendent sur la cruauté et les massacres perpétrés par les hordes déferlantes de « Tartares » sanguinaires qui rappellent celles qui avaient fait tomber les civilisations romaines et chinoises et ravivent les mythes apocalyptiques, les autres, selon les lieux, les époques et les auteurs, louent leur discipline militaire, leur adresse au tir à l’arc, leur frugalité et leur tolérance religieuse. Au XXIe siècle, Gengis Khan est promu homme du millénaire, inventeur de la globalisation, et pour les Chinois, premier « Chinois » (les Mongols de Chine ayant aujourd’hui la nationalité chinoise) à avoir vaincu l’Occident. Les Mongols eux-mêmes récupèrent ce discours positif à leur avantage.
Dans cette journée d’étude, les sources occidentales, moyen-orientales, russes et chinoises seront mises en parallèle pour mieux comprendre en quoi l’imaginaire sur les Mongols sert de miroir aux sociétés sédentaires qui l’ont engendré, et en révèlent les fantasmes et les peurs.

Informations complémentaires dans le fichier attaché.
 

Fichier attachéTailleCompteurDernier téléchargement
Journee d'etude.programme timing-1.pdf415.17 Ko330il y a 2 jours 9h