Le voyant et le musicien

Source: 
Ksenia Pimenova, matériaux de terrain. Légende racontée par Sergej Sat, Touva, région de Süt-Xöl'.
Année de collecte: 
2004
Texte: 

Šaanda iji aŋčy kiži aŋnap čoraan-dyr. Dag artynga. Anyjak aŋčylar. Birèèzi xam kiži-dir yndyg, čüve köör aan. Birèèzi dèèrge, muzykanty kižidijn, igil ojnaar.

Čaa, aŋnap-la čoraan, iji aŋčy šoolug čüve-daa tavaryšpaan. Am ynčap turgaš čüü-boor. Birèèzi čalgaaraaštyŋ igil kylyp algan šèèj.  A''t mojnun xyldap algaš, bir kežèè ojnap ègelèèn. […] Karaŋ körnür čüve köör èži körüp čydarga, čadyr èžiinge xamnyk čüveŋ tyrlyp algaš körüp turar bolgan.

Erteninde, èži yyttaaryndan körtkaš muzykanty èžinge, karaŋ körnür kiži aan. Erteninde čüü-xöö čerle duzak bürüzünde-le čydar. Oon am kežèèniŋ-ne èžin ojnapkalam dep dilèèr apargan xam kiži. Kaš xonuk ynčap kelgenner-dir.

Bir köörge dèèrge bir karaa bagaj, askak čüveŋ ulustuŋ murnu-bile èrtip kelgeštiŋ, dyŋnap ègelèèn šèèj. Xam kižiŋ šydavajn kattyra kaaptar orta, èži xoradaj bergen: «kiži ojnaarga kattyryp turar kiži sen?» dep. Končuttuna bergeš soskaj bergen. Ol čüveler baza xoradaj bergen šèèj: «Ol-dur bo askak čüveŋ čüge mynda dyŋnažy bèèr ol mooŋ?».
Erteninde […] bugazyn tudup beripter-dir mooŋ dèèš taraannar šèèj. Erteninde čüdek dolu čüve čytkan dèèr logoj.

 

Il y a longtemps deux chasseurs chassaient. Au-delà de la montagne. De jeunes chasseurs. L’un  était chamane [xam], il voyait des choses. En ce qui concerne l’autre, il était musicien, il jouait de l’igil.

Et voilà, ainsi deux chasseurs chassaient, et ils ne trouvaient rien d’important. Et alors un d’entre eux, en s’ennuyant, s’est fabriqué un igil. Pour la corde il a utilisé du cheveu de cheval, et s’est mis à jouer un soir. L'ami-voyant [karaŋ-körnür] qui voyait des choses, voit qu'à la porte de la hutte des choses différentes s'amassent en foule.

Le lendemain il a eu peur d'en parler à son ami-musicien. Et le lendemain ils ont découvert du gibier dans chaque piège. Dès ce moment le chamane demandait à son ami de jouer. Cela a continué ainsi chaque jour.

Et une fois il [le chamane] a vu qu'une chose bigleuse [avec un oeil mauvais], boiteuse, en passant devant tout le monde, s'est mise à écouter. Le chamane n'a pu se retenir et a éclaté de rire, et son ami s'est fâché et a dit: «Pourquoi ris-tu quand je joue?». Il a arrêté le jeu en grondant. Et toutes les choses aussi se sont fâchées: «Et pourquoi ce boiteux s'est mis à écouter?» Le matin elles ont décidé de donner [aux chasseurs] un taureau et sont partis. Et le lendemain il y avait un très grand gibier [dans leur piège].
 

Commentaire: