Le double jeu de la chance. Imitation et substitution dans les rituels chamaniques contemporains de deux populations rurales du Nord-Kamtchatka (Fédération de Russie, Extrême-Orient sibérien): les chasseurs maritimes de Lesnaia et les éleveurs de rennes d’Atchaïvaiam

Type de publication  Thesis
Auteur(s)  Plattet, P.
Type de mémoire  Thèse de doctorat
Date  

le 15/04/2005

Année  2005
Université  EPHE/Université de Neuchâtel
Ville  Paris/Neuchâtel
Directeur  

Roberte Hamayon et Christian Ghasarian

Jury  

- M. Yvon Csonka, professeur (Université du Groenland, Nuuk, Groenland), rapporteur
- M. David Koester, professeur associé (Université d’Alaska Fairbanks, USA), rapporteur
- Mme Roberte Hamayon, directeur d’études à l’EPHE (École Pratiques des Hautes Etudes, Paris.France), co-directeur de la thèse
- M. Christian Ghasarian, professeur (Université de Neuchâtel, Suisse), co-directeur de la thèse

Mots-clés  Kamtchatka; rituels; interactions religieuses; chamanisme(s); systèmes de représentations; études post-soviétiques; organisation sociale; ethnographie
Résumé  

Le « Double jeu de la chance » est une ethnographie croisée des pratiques et représentations de la chasse au gros gibier et de l’élevage de rennes dans le Nord-Kamtchatka contemporain en vue de leur comparaison sous l’angle rituel. La première partie de la thèse vise à présenter les aspects de l’organisation sociale susceptibles d’éclairer les rituels. Elle porte sur les fondements de la mobilité post-soviétique de deux populations rurales contemporaines : les chasseurs maritimes de Lesnaia et les éleveurs de rennes d'Atchaïvaiam.
La seconde partie de la thèse vise à mettre au jour les mécanismes de la mise en circulation de la « chance », notion omniprésente en Sibérie et analysée comme « principe vital ou force de vie » (Hamayon). Deux modes privilégiés d’obtention de la chance émergent chez les Lesnovskiens et les Atchaïvaiamskiens : la réalisation de « jeux » rituels (uzizičvet) et les pratiques sacrificielles. Les premiers entretiennent un rapport étroit avec la notion d’imitation, alors que les secondes sont dominées par le principe de substitution (Lévi-Strauss).
Examinées séparément puis en commun, ces deux catalyseurs de l'efficacité rituelle s'articulent pour permettre la (re)mise en mouvement(s) symbolique des proies abattues (phoques, ours, mouflons) ou des victimes sacrificielles (rennes). Une série d'exemples (courses de rennes, rituel de chasse Ololo, rites funéraires) souligne l'importance des substituts dans le système de représentation chamanique des éleveurs et des chasseurs. In fine, la thèse suggère que la convergence des « jeux » et des sacrifices est indispensable aux transferts des « âmes » et à la mobilité générale du monde post-soviétique.

URL  http://www.unine.ch/ethno/plattet/plattet.html